Pour une entreprise dont les produits ou services s’adressent au grand public, la publicité sur Facebook est pour beaucoup un levier d’acquisition efficace permettant de toucher une audience précise, de présenter ses offres et de trouver de nouveaux clients…

Mais pour une entreprise B2B, les opportunités publicitaires de Facebook font bien plus de sceptiques. Ce qui peut évidemment se comprendre, Facebook étant un réseau social personnel plutôt que professionnel.

Mais les opportunités publicitaires de Facebook sont loin d’être incohérentes pour une entreprise B2B. D’ailleurs, selon Social Media Examiner, 65% des directeurs marketing d’une entreprise B2B utilisent ou vont utiliser la publicité sur Facebook. Et si autant d’entreprises B2B investissent sur ce levier, c’est qu’il y a forcément de bonnes opportunités sur lesquelles miser.

Nous n’allons pas ici énumérer toutes les opportunités mais nous concentrer sur le retargeting. Nous allons voir pourquoi le retargeting doit être votre priorité si vous êtes une entreprise B2B et que vous souhaitez lancer votre première campagne Facebook Ads.

Raion 1 : Cibler une audience qualifiée

En publicitaire sur Facebook, vous avez le choix de vous adresser à deux types d’audiences :

  • Les audiences froides → Ce sont des personnes qui n’ont pas encore montré d’intérêt pour votre entreprise. Le but est alors de toucher une première fois ces audiences froides pour donner de la visibilité à votre entreprise et capter un intérêt quant à vos offres et expertises ;
  • Les audiences personnalisées → Ce sont des personnes qui ont déjà interagi avec votre entreprise. Ces personnes vous connaissent déjà. Et nous pouvons légitimement penser que si une personne a récemment visité votre site web ou interagit avec vos dernières publications, c’est qu’elle a un minimum d’intérêt pour ce que vous proposez.

Ce sont ces audiences personnalisées qui vont vous permettre de mettre en place une stratégie de retargeting. Et vous pourrez créer ces audiences à partir :

  • Des visiteurs de votre site web →  Pour cela, vous devez avoir installé le Pixel Facebook sur votre site. Et ce pixel vous permettra de diffuser vos publicités auprès de ceux qui ont pris le temps de se renseigner sur votre site. Vous pourrez d’ailleurs personnaliser votre communication en jouant sur les pages consultées, la dernière visite (sachant que le pixel cumule des données sur 180 jours), la durée de la visite… ;
  • De vos données CRM → À partir de vos données (emails, téléphone, nom…), vous pouvez faire correspondre des profils et diffuser des publicités sur Facebook à destination de vos prospects et clients. (Attention, je vous conseille de vous assurer que les données récoltées peuvent être utilisées en respectant la réglementation RGPD) ;
  • Des utilisateurs de votre application mobile → Comme pour votre site web, vous pouvez installer sur votre application le SDK, ce qui vous permettra de créer une audience avec les utilisateurs de votre application ;
  • Des vues de vidéos → Si vous avez l’habitude de diffuser sur votre page Facebook et/ou votre profil Instagram des vidéos mettant en avant vos clients, vos services et produits ou plus généralement votre entreprise, vous pouvez cibler ceux qui ont pris le temps de les regarder ;
  • Des interactions sur Facebook et Instagram → Créez une audience de personnes qui suivent votre page Facebook ou votre profil Instagram, qui ont “liké” ou commenté vos dernières publications…

Raison 2 : Récompenser vos efforts

Si les audiences personnalisées vous permettent de concentrer vos efforts sur des audiences qualifiées, elles vous permettront également de récompenser vos efforts marketing.

En tant qu’entreprise B2B, vous devez d’ores et déjà dépenser du budget et de l’énergie sur :

  • D’autres leviers d’acquisition comme Google Ads ou Linkedin Ads ;
  • Votre community management ;
  • Votre référencement naturel ;
  • La mise en avant de votre expertise via un blog ;
  • La diffusion de communiqué de presse ;
  • Des placements publicitaires plus classiques comme la presse, la TV ou la radio ;

Tous ces efforts vous permettent aujourd’hui de donner de la visibilité à votre entreprise mais aussi de capter du trafic sur votre site web.

Et ces efforts que vous avez mis en oeuvre pour accroître votre trafic, vous pouvez leur donner une “suite” avec le retargeting et  la publicité Facebook.

Cela n’est qu’une courte analyse mais illustre assez bien le type de démarche à mettre en place :

Etape 1 : Hubspot attire un trafic qualifié en ciblant sur Google les personnes qui recherche un “logiciel CRM”

Raison 3 : Maitriser votre budget

Les audiences personnalisées que l’on utilise pour faire du retargeting sont donc des audiences qualifiées. Mais en fonction du trafic sur votre site internet, de vos données CRM et de vos interactions sur Facebook et Instagram, ces audiences sont souvent des audiences d’une taille plus ou moins réduite.

Et naturellement, le budget que vous devrez dépenser pour atteindre une audience de petite taille sera bien moins conséquent que celui que vous devrez dépenser pour capter l’intérêt d’une audience froide.

Le retargeting sur Facebook vous permet donc de limiter vos dépenses publicitaires et de les concentrer sur une audience qualifiée.

Raison 4 : Intervenir à chaque étape du processus d’achat

En B2B, les personnes que vous devez convaincre sont des professionnels, qui ont un budget et qui doivent s’assurer de l’utilité de chacune de leurs dépenses.  Les décisions d’achat impliquent généralement des investissements importants et des réflexions poussées. Les phases de décision peuvent donc être longues et s’étaler sur plusieurs mois.

Un professionnel ne se contentera pas de se renseigner sur votre entreprise, il prendra également le temps d’étudier les offres de vos concurrents.

Et si vous avez réussi à attirer l’attention d’un professionnel pour votre entreprise, le retargeting sur Facebook peut faire pencher la balance du bon côté. Avec une stratégie d’inbound marketing et de lead nurturing bien en place, vous pourrez grâce au retargeting intervenir à chaque étape du processus de décision et délivrer le bon message au bon moment.

Raison 5 : Saisir des opportunités de cross-selling et d’upselling

Nous l’avons vu, le retargeting vous permet de diffuser vos publicités auprès des personnes qui ont montré un intérêt pour vos produits et services. Mais le retargeting ne vous permettra pas uniquement de trouver de nouveaux clients, vous pourrez aussi continuer à communiquer auprès de ceux qui vous font déjà confiance.  En créant des audiences correspondant à vos clients grâce à votre pixel, SDK ou vos données CRM, vous pourrez mettre en avant des produits et services pour lesquels ils ne sont pas encore clients.

Facebook représente maintenant une grande vitrine virtuelle. Avoir des j’aime Facebook sur Facebook peut parfois sembler une tâche ardue. Mais avec les bonnes stratégies vous pouvez bénéficier de Likes sur des publications, sur vos photos et sur des pages Fan.

Comment avoir des j’aime Facebook

Ci-dessous, nous voyons tous les points à respecter pour augmenter leur popularité sur Facebook et réussir sur cette plate-forme.

1) Premières étapes essentielles

Parmi les premières étapes essentielles le fait de créer un « Call to Action » qui est une petite phrase à effectuer.

Cette phrase devrait pousser ceux qui vous suivent à commenter, mettre des j’aimes et si cela est possible partager votre post.

Ces phrases doivent être courtes et concises comme par exemple :

  • Citations personnelles
  • Musique
  • Phrases célèbres
  • Ou en posant une question simple qui invite les gens à y répondre

Une autre stratégie consiste à parler à la première personne.

Décrivez-vous, parlez de vous, de vos passions. De cette façon, vous stimulerez l’empathie des autres utilisateurs envers vous. A la fin des posts, des émoticônes sont utilisées pour rendre le tout plus léger et plus amical.

Contrairement à Instagram, sur FB vous entrez quelques hashtags et spécificités. Trouvez le mot-clé de votre message pour clarifier immédiatement de quoi il parle. Évidemment tout cela doit être accompagné de photos originales et précises.

2) Poster des photos originales

Lorsque nous regardons quelque chose sur Facebook, nous sommes presque toujours attirés par les images. C’est souvent l’image qui implique que l’utilisateur lise ce qui est écrit dans le message.

C’est pourquoi les photos ont beaucoup d’influence sur les J’aime reçues. Plus une photo est originale, mieux vous serez en mesure d’être Liké. Prenez des photos avec des couleurs vives.

Gardez toujours l’objet de votre message au premier plan. Vous pouvez utiliser des applications (comme Instagram) où vous pouvez insérer des filtres suggestifs qui peuvent donner une touche artistique à votre photo.

Une alternative peut être de rechercher des photos déjà faites par d’autres. Dans ce cas, pour ne pas tomber dans l’erreur, accédez à des sites photo de gratuites sans copyright, ou citez l’auteur de la photo.

3) Être actif sur Facebook

Une autre méthode pour avoir beaucoup de « j’aime » sur Facebook est d’être un membre actif du réseau social. Cela signifie de poster une photo, un lien ou quelque chose au moins une fois par jour.

Faire un post publique et toujours l’accompagner par un hashtag, de sorte que vous pouvez recevoir des visites de personnes non présentes dans votre liste des amis. De plus, être « actif » signifie interagir avec d’autres utilisateurs. Mettre des « like » sur de nouvelles pages, interagir avec des commentaires, commenter, etc.

Cela aidera votre présence dans le réseau social. Si vous avez une page Facebook, le conseil est le même mais interagissez directement avec votre page.

De cette façon, les gens peuvent seront intrigués et visiteront peut-être votre page et vous obtiendrez un retour sous forme de Like et de commentaires.

4) Suivez un groupe à Like comme groupes d’échange

Sur Facebook vous trouverez de nombreuses pages dédiées à l’objectif de l’échanges de Like. Dans ces groupes, tout le monde peut poster sa photo, sa page, son post, et demander des « J’aime » ou des commentaires, de la même manière que les autres utilisateurs demanderont à rendre la pareille.

Ces groupes peuvent avoir des avantages et des inconvénients. Parmi les aspects positifs, nous trouvons certainement une augmentation des j’aime et des interactions.

Dans les négatifs,  vous aurez à échanger des Likes et des commentaires sur des pages que vous n’aimez peut-être pas, pour avoir en retour des gens qui ne sont pas vraiment intéressés par ce que vous écrivez et publiez.

5) Choisissez les bons moments de la journée

Apparemment, quelques études ont été réalisées pour comprendre les flux sur les réseaux sociaux comme Facebook. Dans ces études, les meilleurs jours étaient le jeudi et le vendredi entre 13h et 16h.

Le samedi et le dimanche de 12h00 à 13h00 D’un autre côté, il y a une baisse notable le lundi et le mercredi.

En général, les meilleurs moments pour publier et partager sur vos profils et vos pages FB est l’heure du déjeuner. Il n’est pas recommandé de publier quelque chose avant 9 heures ou après 20 heures.

6) Acheter sur des plateformes spécialisées

Si vous êtes pressé et que vous souhaitez obtenir un grand nombre de «J’aime» ou de partages sur vos publications ou vos pages, il vous suffit d’acheter ces interactions sur des sites spécialisés.

L’agence BCUBE offre la possibilité d’obtenir rapidement un nombre indéfini de réels interactions sur Facebook pour quelques euros.

Notre conseil est évidemment de ne compter que sur des plateformes professionnelles comme la nôtre, en évitant les sites d’origine douteuse.

Voici donc quelques stratégies pour augmenter les Likes de Facebook. Évidemment, si vous avez une page, vous pouvez choisir l’option de Fb pour la promouvoir. Sinon, ajoutez autant d’amis que possible à votre cercle et invitez-les à la page.

Mais n’oubliez pas que le mot clé pour le succès sur Facebook est « d’interagir ». Plus vous serez présent sur le réseau social avec des commentaires, Like et au moins un partage par jour, plus vous obtiendrez un retour de Likes.

Cette seconde méthode est de loin la plus efficace.

Avec celle-ci, nous allons booster une ou plusieurs de vos publications Facebook, sauf que nous allons le faire à partir de Gestionnaire de publicités Facebook, et non à partir de votre Page Facebook.

Le Gestionnaire de publicités Facebook est une interface qui vous permet de créer et gérer des publicités sur Facebook et son réseau d’apps (Instagram, Messenger et l’Audience Network).

Pour l’utiliser, vous devez simplement vous créer un compte publicitaire.

Si votre compte publicitaire n’existe pas ou n’est pas correctement configuré, je vous invite d’ores et déjà à lire mon guide sur le Business Manager de Facebook, vous devriez y trouver des solutions 🙂

Avant de commencer, je vous préviens déjà que la méthode que je vais vous présenter est légèrement plus technique et moins intuitive que la première, mais au moins, vous pouvez :

  • Affiner votre ciblage
  • Cibler des personnes qui vous connaissent déjà (reciblage publicitaire)
  • Analyser encore plus précisément les retombées de votre campagne

Sans plus attendre, découvrez comment booster vos publications Facebook avec le Gestionnaire de publicités Facebook.

Reprenons les étapes que nous avons suivies avec la première méthode.

Étape 1 : Choisir une publication

Cela va aller très vite !

Suivez exactement la même procédure que celle décrite pour la première méthode.

Étape 2 : Créer la campagne et choisir l’objectif

Rendez-vous dans facebook.com/ads/manager pour accéder au Gestionnaire de publicités Facebook.

Vous devriez arriver sur une page qui ressemble à celle-ci. Cliquez sur le bouton vert « Créer » pour commencer la création de votre campagne.

Après avoir cliqué sur ce bouton vert, vous devriez arriver sur cette page.

Choisissez votre objectif. 

Le plus souvent, lorsque je booste une publication, je choisis l’objectif « Interactions » pour générer des réactions, commentaires et partages sur votre publication.

Si vous souhaitez obtenir plus de trafic sur votre site web avec une publication de votre Page Facebook, rien ne vous empêche de choisir l’objectif « Trafic ».

Et si vous voulez obtenir plus de vues sur vos vidéos, choisissez « Vues de vidéos ».

Après avoir fait votre choix, nommez votre campagne.

Sélectionnez également l’option « Optimisation du budget de la campagne » et entrez un budget quotidien.

Rappelez-vous. Plus vous fixez un budget élevé, plus vous avez la possibilité de toucher un grand nombre de personnes dans votre audience.

Cliquez ensuite sur le bouton bleu « Continuer ».

Cela nous amène à la troisième étape …

Étape 3 : Définir votre audience cible et les placements publicitaires

À cette étape, nous allons configurer votre « ensemble de publicités ».

C’est à cet endroit que vous allez définir votre audience, les emplacements publicitaires et la durée de votre campagne.

1) L’audience

Est-ce que vous rappelez du bouton bleu « Confirmer » (à la première étape) ?

Après avoir cliqué dessus, vous devriez arriver sur cette page.

Vous remarquez que Facebook a déjà configuré une audience très large (les personnes qui vivent en Belgique et ont entre 18 et +65 ans).

Et si vous vous rappelez de la première audience que j’ai créée, je peux évidemment la recréer très facilement dans le Gestionnaire de publicités Facebook.

Il s’agit d’un ciblage froid.

En d’autres mots, ce sont des personnes qui ne vous connaissent pas, mais qui pourraient avoir un intérêt pour ce que vous proposez.

Et si vous pouviez cibler des personnes qui vous connaissent déjà et ont déjà interagi au moins une fois avec votre entreprise sur Facebook ?

C’est tout à fait possible et vous pouvez le faire en quelques clics à partir du Gestionnaire de publicités.

Cliquez simplement sur « Créer » à cet endroit et choisissez l’option « Audience personnalisée ».

Vous devriez voir apparaître cette fenêtre.

Cliquez sur « Page Facebook ».

C’est ici que vous allez définir votre audience.

Dans cet exemple, j’ai choisi de créer une audience qui comprend les personnes ayant interagi au moins une fois avec une de mes publications (ou publicités) Facebook les 30 derniers jours.

Plus vous allongez la durée, plus votre audience sera large … et moins elle sera qualitative. En effet, certaines personnes pourraient ne même pas se souvenir de vous.

Si vous avez une communauté active sur Facebook, je vous conseille de choisir une durée de 30 ou 60 jours pour créer votre audience.

Si vous êtes peu actif sur Facebook, choisissez plutôt 90 jours.

Nommez ensuite votre audience et cliquez sur le bouton « Créer une audience ».

Voilà, le tour est joué !

Vous venez de créer une audience personnalisée pour faire du reciblage publicitaire.

C’est le type d’audience que je cible systématiquement lorsque je booste mes publications Facebook.

Vous pouvez aussi créer une audience personnalisée qui regroupe les personnes qui ont visité votre site web ou qui proviennent d’une liste de clients.

En plus, vous pouvez élargir ces audiences et créer des audiences similaires pour toucher des personnes qui ne vous connaissent pas, mais ressemblent à vos clients (ou une autre audience source).

Revenons-en à la création de notre campagne.

Après avoir créé votre audience personnalisée, vous devriez retrouver une configuration qui ressemble à celle-ci.

N’hésitez pas à affiner l’âge, le genre et le lieu.

Dès que vous avez défini votre audience et validé votre choix, scrollez légèrement vers le bas et cliquez sur « Modifier les placements ».

Sélectionnez uniquement Facebook.

Après tout, nous sommes en train de configurer une campagne qui a pour but de booster vos meilleures publications Facebook. Pourquoi les diffuser sur Instagram ou Messenger ?

Étape 4 : Déterminer la durée de votre campagne

Cette étape sera très rapide également.

Il vous suffit de donner une date de début et une date de fin à votre campagne.

Si vous souhaitez que la campagne tourne en continu, ne mettez pas de date de fin. Vous pourrez de toute façon mettre en pause votre campagne à tout moment.

Sinon, mettez une date de fin appropriée.

Cliquez ensuite sur le bouton bleu « Continuer » pour passer à l’étape suivante.

Étape 5 : Sélectionner une publication Facebook

Nous avons fait le plus dur !

Il ne nous reste plus qu’à choisir votre meilleure publication Facebook (celle qui a eu un taux d’engagement supérieur à la moyenne) !

Au moment de la création de votre publicité, vous devriez voir cette page.

Vérifiez que Facebook a sélectionné votre Page Facebook (et pas une autre, si jamais vous en avez plusieurs).

Choisissez l’option « Utiliser une publication existante » et cliquez ensuite sur le bouton « Sélectionnez une publication ».

Cette fenêtre devrait s’ouvrir.

Sélectionnez « Page Facebook » et choisissez la publication que vous aimeriez booster.

Notez également que Facebook ne permet PLUS de rajouter un bouton d’appel à l’action à une publication de votre Page Facebook que vous sponsorisez à partir de Gestionnaire de publicités …

L’option était pourtant disponible auparavant, mais elle semble disparaître pour tous les objectifs de campagne (elle est peut-être encore disponible chez vous).

Si vous voulez rajouter un bouton d’appel à l’action à votre publication Facebook (sans perdre les réactions et commentaires), vous serez obligé de passer par le bouton « Booster la publication ».

Étape 6 : Valider votre campagne 

C’est le moment de valider votre campagne.

Il vous suffit de cliquer sur le bouton « Confirmer ».

Vous ne devrez pas sortir votre carte de crédit cette fois-ci si votre compte publicitaire est déjà configuré 🙂

S’il ne l’est pas, Facebook vous demandera de rajouter vos informations de paiement.

Après avoir appuyé sur le bouton « Confirmer », votre publicité sera en cours d’examen et devrait être approuvée dans les 24 heures si elle respecte les règles publicitaires de Facebook.

Étape 7 : Analyser les résultats de votre campagne

L’avantage du Gestionnaire de publicités Facebook est qu’il vous permet d’analyser finement les résultats de votre campagne grâce aux outils d’analyse et de reporting.

Ils sont plus puissants, mais aussi plus complexes.

Si je souhaite analyser les résultats de mes boosts de publications (à partir de ma Page), il me suffit de filtrer mes campagnes avec le mot clé « Publication ».

De cette façon, seules les campagnes qui contiennent le mot clé « Publication » s’affichent et ce sont celles que Facebook crée pour moi lorsque j’appuie sur le bouton « Booster la publication ».

Vous remarquez que l’on peut retrouver les mêmes indicateurs que nous avons déjà vus :

  • Couverture
  • Impressions
  • Résultats
  • Coût par résultat

L’intérêt de passer par le Gestionnaire de publicité est que vous pouvez tester plusieurs audiences dans une seule et même campagne.

Sur cette capture d’écran, vous remarquez que ma campagne « Interactions – Facebook » contient plusieurs ensembles de publicités qui me permettent de cibler séparément plusieurs audiences.

Je peux ainsi voir les résultats de mes sponsorings pour chaque ensemble de publicités et découvrir lequel me coûte le moins cher.

Commençons par la première méthode qui, comme son nom l’indique, est plus simple, mais aussi imparfaite.

Dans tous les cas, j’aimerais vous la montrer parce que c’est un bon moyen de démarrer avec la publicité Facebook, même si vous êtes débutant.

Étape 1 : Choisir une publication Facebook

Vous pouvez choisir une publication nouvelle ou plus ancienne.

Choisissez-en une pour laquelle il y a eu un minimum d’interactions.

Comme je vous le disais, cela ne sert à rien de payer pour booster une publication qui n’a eu aucun succès initialement.

Pour le savoir, allez dans l’onglet « statistiques » de votre Page Facebook et rendez-vous ensuite dans « Publications ».

Classez les publications par « taux d’engagement ».

De cette façon, vous pourrez voir en un coup d’oeil les publications qui ont le taux d’engagement le plus élevé.

Dans cet exemple, on voit qu’il est intéressant de booster celles qui ont obtenu un taux d’engagement supérieur à la moyenne (7% environ).

Dès que vous avez sélectionné la publication la plus pertinente à vos yeux, cliquez ensuite sur le bouton « Boostez la publication » que vous voyez apparaître à droite.

Une fenêtre qui devrait ressembler à celle-ci apparaît ensuite sur votre écran.

À votre droite, vous pouvez prévisualiser votre publication sponsorisée sur les emplacements publicitaires sélectionnés.

À votre gauche, Facebook vous présente les différentes options pour configurer votre « boost » de publication.

Étape 2 : Choisir votre objectif 

Selon la publication que vous choisissez (image(s), vidéo ou lien), Facebook vous présentera différents objectifs qui seront alignés avec l’objectif initial de votre publication.

Si vous choisissez une publication avec une simple photo, Facebook vous propose les objectifs suivants :

  • Générez plus de réactions, de commentaires et de partages. Autrement dit, toucher les personnes les plus susceptibles de réagir à votre publication.
  • Touchez des personnes susceptibles d’acheter chez vous. Cet objectif était uniquement présent dans le Gestionnaire de publicités Facebook. Il est maintenant disponible pour les boosts de publications.

Si vous choisissez une publication avec une vidéo, Facebook vous propose 2 objectifs.

La seule différence, c’est que Facebook vous propose un objectif centré sur l’augmentation du nombre de vues sur votre vidéo puisque le contenu de la publication est une vidéo.

Enfin, si vous choisissez une publication avec un lien cliquable, Facebook vous propose actuellement 4 objectifs.

Vous remarquez que l’objectif « Touchez des personnes susceptibles d’acheter chez vous, et suivez vos ventes » est suggéré pour chaque type de publication.

Cet objectif n’était pas disponible il y a encore quelques mois et Facebook veut visiblement le mettre en avant.

Après tout, c’était une grosse limitation du bouton « booster la publication ». Il n’était pas possible d’optimiser la diffusion d’une publication sponsorisée pour la vente.

C’est désormais possible et c’est une bonne nouvelle pour les gestionnaires de Pages Facebook qui n’utilisent pas (encore) le Gestionnaire de publicités Facebook.

Alors, quel objectif choisir ?

Je ne peux pas faire le choix à votre place !

C’est vous qui décidez.

Souvent, j’utilise les boosts pour maximiser les interactions sur mes publications, je vais donc sélectionner « générez plus de réactions, commentaires et partages ».

Si mon objectif était le trafic ou les ventes, j’aurais choisi un autre objectif proposé par Facebook comme « trafic » ou « ventes ».

Étape 3 : Choisir un bouton d’appel à l’action

Lorsque vous boostez une publication, vous avez la possibilité d’insérer un bouton d’appel à l’action.

Choisissez le bouton qui correspond à l’objectif que vous vous êtes fixé. Si vous avez un doute, choisissez « En savoir plus », c’est le plus simple et celui qui fonctionne le mieux.

Si votre publication ne contenait pas de lien au départ, Facebook proposera d’insérer un lien.

Concernant le lien à insérer, choisissez une landing page adaptée à l’objectif que vous avez fixé. Par exemple, vous allez insérer l’URL de votre page de contact si vous souhaitez que les utilisateurs vous contactent après avoir cliqué sur le lien de la publication sponsorisée.

Étape 4 : Définir votre audience cible et les placements publicitaires

Cette étape est peut-être la plus importante.

Vous allez à la fois sélectionner les personnes qui vont voir votre publication sponsorisée (l’audience) et où vos publicités vont apparaître dans les emplacements publicitaires de Facebook (les placements).

1) L’audience

Même si la fonction « booster la publication » est un peu limitée dans les options de ciblage, elle n’en reste pas moins assez complète pour définir une audience.

Le ciblage le plus basique consiste à cibler les personnes qui aiment votre Page Facebook.

Quelle que soit la taille de votre « fan club » sur Facebook, je vous recommande cette option pour la simple et bonne raison que la portée organique de vos publications sera toujours plus basse que votre nombre de fans.

En d’autres mots, si vous avez 500 fans (par exemple), il est très rare que votre publication touche tous vos fans. Selon les interactions précédentes sur votre page, il est possible que seuls 10 à 20% des fans de votre Page voient votre publication 🙁

Booster vos publications est donc une très bonne solution pour faire apparaître vos publications les plus récentes et appréciées dans le fil d’actualités de vos fans qui ne l’ont pas encore vu.

Pour cibler vos fans, il vous suffit simplement de sélectionner l’option « Personnes qui aiment votre page ».

Vous pouvez bien sûr modifier la tranche d’âge, le sexe et le lieu.

Si vous êtes une entreprise locale, choisissez l’option « Personnes dans votre région » et ajoutez ensuite votre région et le nombre de kilomètres autour.

La meilleure option de ciblage reste tout de même le ciblage sociodémographique et par centres d’intérêt. 

Pour l’obtenir, cliquez sur le lien « créer une audience » tout en bas de la section « audience ».

Vous devriez voir apparaître cette fenêtre.

Vous avez maintenant accès à une (petite) partie de la puissance de ciblage Facebook.

Dans cet exemple, j’ai choisi de cibler les hommes et femmes, de 25 à 55 ans, qui vivent en France et sont intéressés par le marketing numérique.

Je ne pourrai malheureusement pas couvrir toutes les options de ciblage de la publicité Facebook dans cet article 🙁

Si vous voulez aller plus loin, consultez plutôt mon guide gratuit sur la publicité Facebook dans lequel j’explique toutes les options de ciblage possibles dans Facebook et comment les utiliser.

2) Les placements 

Enfin, n’oubliez pas de sélectionner vos placements et de décocher l’option « placements automatiques ».

Sélectionnez seulement Facebook comme emplacement pour diffuser votre publication sponsorisée.

Si vous sélectionnez Instagram, Facebook risque de diffuser votre publication sur Instagram … sauf que celle-ci n’accumulera pas les réactions générées sur la publication originale (publiée sur Facebook) et elle ne sera de toute façon pas visible sur votre profil Instagram.

Dans les cas où vous souhaitez gagner en visibilité sur Instagram, je vous conseille plutôt de publier votre photo ou votre vidéo sur Instagram et la booster directement à partir de l’app Instagram.

Étape 5 : Définir votre budget et la durée de votre campagne

Nous devons maintenant définir le budget que vous allez investir et la durée de votre campagne.

1) Budget

Le plus souvent, Facebook vous facture à l’impression.

Cela veut dire que plus vous mettez un budget élevé, plus vous avez la possibilité de toucher un grand nombre de personnes dans votre audience.

Par exemple, si je mets 30€, je peux toucher entre 1100 et 3200 personnes (selon les estimations de Facebook) sur 100.000 personnes.

De nombreux facteurs, comme la concurrence et la taille de l’audience, influencent le prix de la publicité Facebook. Il est donc fort probable que vous ayez des estimations différentes des miennes.

Quel budget choisir ? 

Si vous ne savez pas du tout combien investir, alors investissez 15€ pendant 3 jours et observez les résultats. Si les résultats sont encourageants, vous pourrez toujours rajouter du budget (Facebook vous le proposera avec le bouton « Booster à nouveau »).

2) Durée

Choisissez au moins 2 jours.

Les gens ne vont pas nécessairement réagir à votre publication la première fois. Certains doivent y être exposés plusieurs fois avant d’interagir avec la publication.

C’est aussi simple que ça.

Voilà, nous avons fait le plus dur.

Plus que quelques clics et votre publication sera sponsorisée et mise en avant par Facebook.

Étape 6 : Valider votre promotion (et sortir votre carte de crédit)

Cette étape est cruciale.

C’est le moment où vous allez sortir votre carte de crédit et payer Facebook.

Sélectionnez d’abord le compte publicitaire sur lequel vous allez lancer votre campagne (si vous n’avez pas de compte publicitaire, Facebook devrait vous accompagner pour en créer un).

Choisissez ensuite le moyen de paiement. De base, Facebook vous fournit le moyen de paiement associé à votre compte publicitaire, mais vous pouvez toujours le modifier.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton bleu « Booster » en bas à droite pour booster votre publication Facebook.

Notez que votre publicité sera en cours d’examen.

Si celle-ci respecte les règles publicitaires de Facebook, elle sera approuvée dans les 24 heures.

Sinon, il faudra en sponsoriser une autre !

Étape 7 : Analyser les résultats de votre promotion

À tout moment, vous pouvez analyser les résultats de votre promotion, qu’elle soit en cours de diffusion ou terminée. L’objectif de cette analyse est de mesurer l’impact réel de votre sponsoring.

Est-ce que le boost était efficace ?

Combien de personnes avez-vous touchées ?

Combien de résultats avez-vous obtenus ? Et à quel coût ?

Pour analyser les résultats de votre promotion, rendez-vous simplement dans l’Espace Pubs de votre Page Facebook et choisissez la publicité que vous souhaitez analyser.

Prenons la troisième publication que j’ai sponsorisée avec un faible budget pour vous montrer rapidement les chiffres que Facebook me fournit ensuite.

Si je prends cette publicité, je peux observer que j’ai touché 114 personnes pour 3,15€ dépensés.

J’ai obtenu 103 vues de vidéos, dont 38 ThruPlays (un Thruplay est une vue de vidéo complète si la vidéo dure moins de 15 secondes ou une vue de vidéo de 15 secondes au moins) pour un coût de 0,08€ par Thruplay.

Si je descends plus bas sur cette fenêtre, je peux également voir une répartition plus précise des résultats.

Parmi les personnes touchées, 52,2% étaient des femmes et 47,8% étaient des hommes comme vous pouvez le voir sur ce graphique.

Le simple fait d’analyser les résultats peut vous permettre de mesurer l’impact réel de vos promotions et voir si :

  • Un type de publication fonctionne mieux qu’un autre
  • Une audience réagit mieux qu’une autre
  • L’objectif est atteint ou non. Combien me coûte une vue de vidéo ? Une interaction ? Un clic ? Un achat ? Tout dépend de votre objectif …

La portée Facebook est un élément déterminant pour garantir le succès des entreprises dans la réalisation de leurs objectifs. Plus la portée est grande, plus les marques communiquent auprès d’une audience importante, plus elles sont susceptibles d’atteindre des clients potentiels.

Force est de constater que la portée organique a diminué pour de nombreuses marques au cours des dernières années. Si l’engagement est un critère essentiel afin d’augmenter la portée organique d’une publication, il n’est cependant pas le seul. 

Après une rapide présentation des caractéristiques essentielles de cette métrique, je vous propose de découvrir 11 techniques pour augmenter votre portée Facebook. 

Qu’est-ce que la portée Facebook ?

La portée Facebook est le nombre unique de personnes ayant vu vos publications sur le réseau social. Il existe 3 types de portée:

  • La portée organique: nombre unique de personnes qui ont vu votre contenu sur le fil d’actualité, le télex et votre Page Facebook, par le biais d’une distribution non payante.
  • La portée virale: nombre unique de personnes qui ont vu votre contenu ou votre Page Facebook mentionnée dans une histoire créée par un ami. Une histoire est générée par exemple lorsqu’un ami aime, commente, partage, mentionne, écrit sur le mur ou se géocalise.
  • La portée payante: nombre unique de personnes qui ont vu votre contenu suite à une annonce publicitaire.

Bon à savoir : les personnes qui aiment votre Page (vos « fans ») ne voient pas toutes vos publications en raison de la présence d’un algorithme qui détermine la visibilité de votre contenu.

En effet, Facebook a instauré un algorithme suite à la saturation du fil d’actualité (nombre d’amis, de Pages et de publications en augmentation). Le réseau social souhaite ainsi assurer un contenu qualitatif, garantir une bonne expérience utilisateur, augmenter le taux de rétention et conserver sa base d’utilisateurs.

Comment fonctionne le fil d’actualité Facebook ?

Un utilisateur reçoit en moyenne 1 500 histoires chaque jour sur son fil d’actualité. L’ algorithme de Facebook lui présente à peu près 300 histoires en fonction de son activité et de ses contacts.

Les critères pris en compte par l’algorithme sont notamment:

  • Les interactions de l’utilisateur avec le contenu d’un profil ou d’une Page Facebook
  • Le type de contenu avec lequel l’utilisateur engage le plus (texte, photo, vidéo, lien)
  • Les interactions (ou encore l’engagement) reçues sur une publication
  • La date de la publication

Au final, chaque histoire obtient un score de pertinence qui est utilisé par le système afin de choisir l’ordre d’affichage des actualités dans le fil d’actualité personnalisé pour chaque utilisateur.

Par ailleurs, le fil d’actualité est ré-actualisé à chaque connexion de l’utilisateur.

11 techniques pour augmenter votre portée Facebook

1. Choisir une ligne éditoriale attractive

Votre ligne éditoriale est un des vos meilleurs atouts sur le web. Et Facebook ne déroge pas à la règle. Plus votre contenu intéresse votre audience, plus il est susceptible de recevoir des interactions (mentions J’aime, partages, commentaires, clics). Lorsque vous publiez du contenu qui génère de l’engagement, l’algorithme de Facebook augmente sa distribution dans le fil d’actualité pour qu’il touche davantage de personnes.

En terme de ligne éditoriale, voici mes 2 recommandations principales:

  • Publier votre meilleur contenu. Pour l’identifier, vous pouvez consulter 1°/ les articles les plus populaires de votre blog (via Google Analytics par exemple) et 2°/ le taux d’engagement de vos tweets (via les statistiques de votre compte Twitter) sur une période précise. Choisissez bien sûr un contenu qui soit encore d’actualité. S’agissant de la 1ère option, n’hésitez pas à tester un autre type/format de publication et une description différente que ceux vous aviez initialement publiés.
  • Fixer un ratio pertinent comme par exemple 80/20. Ici, l’idée est d’éviter absolument le contenu 100% promotionnel pour équilibrer judicieusement votre ligne éditoriale avec un contenu informatif et/ou éducatif et/ou divertissant (80) et un contenu orienté vers la performance (20).

Pour conclure, votre ligne éditoriale doit répondre à 2 objectifs:

  • Créer de l’engagement pour notamment améliorer votre portée.
  • Devenir une Page Facebook « autoritaire » dans son domaine. De telle sorte que si certains utilisateurs n’aperçoivent pas vos mises à jour dans leur fil d’actualité, ils cherchent manuellement votre Page pour découvrir vos dernières actualités.

2. Optimiser l’audience de votre Page

La qualité plutôt que la quantité. Appliquant ce principe emprunt de bon sens, certaines Pages Facebook ont arrêté aujourd’hui la course aux fans. Pour beaucoup, le constat reste amer car après des années d’utilisation de techniques inappropriées dans le meilleur des cas, leurs communautés sont à présent peu qualifiées et engagées. De métrique chérie à métrique de vanité, le nombre de fans ne déclenche plus les mêmes réactions dans les services concernés des entreprises.

Pourtant, le nombre de fans est toujours important. Par exemple, quand on débute sur Facebook, il faut atteindre rapidement le seuil qui permet de générer suffisamment d’interactions et donc potentiellement d’intérêt pour l’entreprise. Mais tous les fans ne sont pas égaux. Et il est préférable d’avoir dans votre communauté des personnes qui ont véritablement envie de lire votre contenu.

Facebook propose 2 fonctionnalités avantageuses pour construire l’audience de votre Page Facebook avec des fans pertinents: l’audience de Page préférée et l’invitation des utilisateurs engagés.

L’audience de Page préférée autorise Facebook à montrer votre Page aux personnes les plus susceptibles d’être intéressées par votre marque. Vous pouvez choisir plusieurs paramètres pour déterminer leur profil: lieu, intérêts, âge, langue.

L’invitation des utilisateurs engagés consiste à inciter les utilisateurs qui ont interagi avec les publications de votre Page Facebook à rejoindre votre communauté.

3. Diffuser sélectivement vos publications

Juste parce que vous avez des fans, cela ne veut pas dire qu’ils sont intéressés par toutes vos publications. En effet, je prendrai l’exemple d’une boutique qui vend des chaussures pour hommes et femmes. Dans la plupart des cas, il y a de fortes chances que les publications concernant l’arrivée de nouveaux escarpins n’intéressent pas …. les hommes. Autant éviter de générer un manque d’engagement voire du « negative feedback » (ex: masquer la publication) en ciblant vos mises à jour par l’intermédiaire de l’outil de publication.

Facebook vous laisse diffuser sélectivement vos publications selon les critères suivants: les centres d’intérêts, l’âge, le sexe, le lieu, la langue, la situation amoureuse et le niveau d’éducation.

4. Publier au bon moment

Déterminer quand publier sur Facebook constitue un véritable challenge! Savez-vous quels sont les jours et les heures qui vous garantissent la meilleure visibilité? Devez-vous publier lorsque vos fans sont en ligne ou en dehors des périodes de forte affluence? Est-il judicieux de diffuser des mises à jour le week-end? Voilà autant de questions auxquelles il vous faudra répondre.

Pour vous aider dans cette tâche, je vous invite à :

  • Bien connaître les habitudes de connexion de votre communauté
  • Etudier les statistiques de votre Page Facebook
  • Etudier les habitudes de publication de vos concurrents et leurs résultats
  • Utiliser des outils tiers qui déterminent les meilleurs moments pour publier

5. Déterminer votre cadence de publication

Si vous souhaitez obtenir des résultats sur Facebook, vous devez faire preuve de constance. Par exemple, il est difficile d’imaginer que vous puissiez générer organiquement un trafic satisfaisant vers votre site web en publiant une mise à jour avec un lien une seule fois par semaine. Cependant, inonder vos fans d’actualités risque de les inciter à cliquer sur le bouton « Je n’aime plus ». Dans ces conditions, trouver un juste milieu représente un objectif judicieux.

Sachez qu’il n’existe pas vraiment de réponse « prête à l’emploi » quant à la meilleure cadence de publication. Tout dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels votre cible (B2B ou B2C), votre industrie (ex: biens de grande consommation, e-commerce, beauté), le nombre de vos fans et l’adéquation de votre ligne éditoriale par rapport aux attentes de vos fans.

Toutefois si vous souhaitez une suggestion à titre indicatif, je vous invite à publier 2 à 3 fois par jour en rythme de croisière et à adapter cette valeur en fonction de vos observations.

6. Respecter un temps suffisant entre 2 publications

Savez-vous que si vous publiez de manière trop rapprochée vos publications, elles se cannibalisent et la visibilité des publications antérieures s’en trouvent diminuées? C’est ce qu’ont montré plusieurs études (qui datent un peu) sur le sujet.

Une période de 2/3 heures semble être une valeur sûre. Mais si la taille de votre communauté est importante, ce délai peut être réduit.

7. Etre actif dans les commentaires

Les publications qui reçoivent beaucoup de commentaires ont tendance à attirer l’attention et la participation des utilisateurs. J’extrapolerai en comparant cette caractéristique avec la rubrique « Meilleures ventes » d’un site e-commerce, qui demeure toujours très attractive pour les visiteurs.

Nous avons vu précédemment que l‘algorithme libère de la portée lorsque les publications créent notamment de l’engagement. Il est alors dans votre intérêt de participer activement dans les commentaires soit pour répondre aux questions posées soit pour relancer les discussions.

8. Utiliser des vidéos natives

La vidéo n’est pas seulement une forte tendance aujourd’hui. C’est un support qui va durablement modifier les lignes éditoriales des entreprises au cours des prochaines années. Sur Facebook, le type de format qui génère souvent le plus de portée est la vidéo native, c’est-à-dire la vidéo uploadée directement sur Facebook, à l’inverse par exemple d’une vidéo YouTube classifiée par l’algorithme comme un lien. Une des caractéristiques intéressantes des vidéos Facebook est qu’elles démarrent automatiquement (« autoplay ») dans le fil d’actualité et sont susceptibles ainsi d’attirer plus facilement l’oeil.

Facebook recommande l’utilisation du format MP4 ou MOV. Pour rappel, la durée maximale d’une vidéo est de 120 minutes et la taille maximale d’un ficher est de 4 Go.

9. Solliciter vos ambassadeurs

Vous pouvez créer un groupe privé Facebook, réservé à vos fans les plus engagés. L’idée est de fédérer autour de votre marque des ambassadeurs qui souhaitent sincèrement endosser votre entreprise et participer activement à votre mission.

Cet espace ne doit pas considéré comme un relais pour vos publications mais plutôt comme une opportunité d’approfondir vos relations avec un groupe restreint de fans, de montrer votre appréciation aux personnes qui vous soutiennent le plus et de fidéliser des membres précieux de votre communauté.

Une démarche semblable est aussi envisageable avec les collaborateurs de votre entreprise qui se sont volontairement inscrits au programme d’ »employee advocacy ».

10. Intégrer vos publications

Vos mises à jour sont intégrables sur votre site web en copiant et collant un code généré automatiquement par Facebook. Vos visiteurs peuvent ainsi découvrir vos publications en dehors de Facebook et interagir directement (mention J’aime, commentaire, partage, clic). Profitez de cette opportunité pour exposer votre contenu à une audience potentiellement différente et/ou plus large.

11. Inciter l’abonnement à vos notifications

Facebook propose une fonctionnalité permettant aux personnes qui aiment votre Page Facebook de recevoir une notification à chaque fois que vous publiez une mise à jour sur votre Page Facebook en fonction de leurs souhaits. Par exemple, un utilisateur peut choisir d’être averti seulement lorsque vous publiez des photos.

Le plus difficile sera de convaincre vos fans à utiliser cette option car elle peut être intrusive, en particulier si vous publiez régulièrement plusieurs mises à jour quotidiennes ou si vos fans sont abonnés à plusieurs Pages Facebook.

 

Vous souhaitez vous lancez dans le business Facebook ? Vous souhaitez vous faire de l’argent grâce à une page ou un groupe Facebook ? Mais vous ne savez pas par où commencer ou tout simplement comment faire ? Agence Influenceur est là pour répondre à toutes vos questions !

Facebook : une vraie mine d’or

Vous croyez que j’exagère lorsque je dis ça? Détrompez-vous! Avec des millions de connectés en France et des milliards à travers le monde quotidiennement, Facebook peut rapporter gros à condition de savoir s’y prendre. Vous allez qu’il est possible de générer des revenus de plusieurs manières différentes et n’ayez crainte car c’est assez facile.

Les 10 solutions pour gagner de l’argent avec Facebook :

1. Créer des pages :

Créer une page c’est peut-être très simple pour vous mais pour d’autres internautes c’est plus compliqué et parfois elles ont besoin d’aide. C’est vrai qu’en 5 minutes chrono, on peut avoir créé, illustré et décrit sa page. Alors comment faire pour trouver des personnes qui ont besoin d’un coup de main pour créer leur page? Il suffit tout simplement de vous inscrire sur les sites de jobbing les plus connus comme Fiverr.com et 5euros.com. Une fois inscrit sur ces sites, vous n’aurez plus qu’à proposer vos services et à attendre les clients.

2. Faire du Community Management :

Ne soyez pas effrayé en voyant ce terme. Le community management est un métier qui consiste à animer des communautés sur internet en général mais surtout sur les réseaux sociaux. Animer une communauté n’est pas très compliqué. Vous allez devoir proposer du contenu à vos fans, leur demander leur avis, répondre à leurs commentaires. Pour résumer, le community manager est en contact étroit avec sa communauté. Il existe des formations gratuites sur le net si vous voulez vous lancer. Vous verrez que ce n’est vraiment pas compliqué. Là encore, vous pouvez proposer vos services sur les sites de jobbing où vous verrez que les demandes ne manquent pas à condition que vous soyez compétent.

3. Vendre un produit:

Vendre un produit à ses fans peut être une autre source de revenus. Par exemple, sur la page Facebook de LeClubArgent.com, je peux vendre des Ebooks (livres électroniques) où je présente des solutions pour gagner de l’argent. Si vous aimez la page, il y a fort à parier que vous serez intéressé par les produits proposés. Si votre page Facebook a pour thème la décoration, pensez à vendre divers objets dans cette thématique à vos fans. Vos fans auront confiance en vous et vous verrez vos ventes décoller. Bien sûr, les produits que vous proposez doivent être en rapport avec la thématique de votre page. Ne vendez pas des articles de pêche sur une page consacrée à la mode. J’exagère un peu mais c’est du déjà vu.

Vendre vos objets d’occasion :

Ça ne vous a pas échappé: il est simple de publier des annonces pour vendre des objets d’occasion sur ce réseau social. Même si vous déposez des annonces sur Leboncoin, rien ne vous empêche d’en faire autant sur Facebook pour multiplier vos chances de trouver un acquéreur. J’estime que dans les mois ou années à venir, Facebook sera devenu le site n°1 de la petite annonce !

4. Faire de l’affiliation :

Si vous allez fréquemment sur la page Facebook du blog, vous avez déjà vu que parfois il y a des liens vers des sites rémunérateurs ou des sites de sondages rémunérés entre autres. Dernièrement, j’ai posté des publications vers le site rémunérateur Loonea et vers son homologue, Moolineo. A chaque fois que vous cliquez sur le lien et que vous vous inscrivez, je touche une petite commission. C’est ce qu’on appelle l’affiliation. Libre à vous d’en faire autant. Je vous conseille de créer plusieurs et pourquoi pas des dizaines de pages que vous animerez pour faire de l’affiliation. Vous verrez que c’est efficace.

5. Vendre une page :

Tout peut se monétiser et même une page Facebook. Imaginez que pour telle ou telle raison, vous voulez vendre votre page, vous n’aurez aucun mal à trouver un acquéreur à condition que celle-ci soit intéressante et qu’elle dispose d’un nombre conséquent de fans. Il n’est pas rare de voir des blogueurs mais plus souvent encore des grandes marques qui rachètent des pages Facebook. Pour les pages avec des milliers de fans, les prix peuvent s’envoler.

6. Vendre des fans :

C’est incorrect, je devrais plutôt dire : »Suggérer à mes fans d’aimer d’autres pages« . Des blogueurs ou marques peuvent demander à leurs fans d’aimer la page d’un concurrent qui les paiera en conséquence. C’est comme si je faisais de la pub pour les pages Facebook de Empocher.netBuziness24.com ou encore pour Optimiser-Mes-Finances.fr et que les webmasters respectifs me payaient en contrepartie. Sachez que cette pratique est très fréquente.

7. Vendre des commentaires et des likes :

Pour améliorer la notoriété d’une autre page, vous pouvez demander à vos fans de commenter et de liker les publications de ces pages en questions. Je reconnais que cette pratique est trompeuse. De plus, forcer vos fans à faire quelque chose risque de nuire à votre image puisque ces derniers auront l’impression d’être trompés. Cette pratique est aussi très répandue mais à utiliser avec certaine précaution.

8. Donner un coup de pouce à un autre blogueur :

Sur la page Facebook de LeClubArgent.com, vous êtes déjà près de 10000 fans. Je peux vous présenter d’autres sites similaires pour donner un coup de pouce aux blogueurs qui débutent. Pour parler d’eux sur ma page, je peux leur demander de me payer. Plus ma page aura de la notoriété, plus je pourrai espérer d’argent. En ce qui me concerne, je fais ça gratuitement et les sites que je trouve utiles font l’objet de publications. Pour les pages avec des centaines de milliers de fans, une publication « sponsorisée » peut rapporter plusieurs milliers d’euros.

9. Faire de la pub pour une grande marque :

Vous êtes un blogueur ou blogueuse influent? Vous avez un très fort trafic et une forte communauté? Vous allez être approché par des marques pour faire la promotion de produits à travers vos publications. Les blogueurs et pages les plus populaires peuvent générer plusieurs centaines voire milliers d’euros rien que pour une publication. Rendez-vous compte? Je pense que ce ne sera pas votre cas dans l’immédiat mais sachez que ça peut vous arriver.

10. Envoyer du trafic vers son blog :

Bien souvent sur la page du blog, je vous informe que j’ai publié de nouveaux articles. Et à chaque fois, je vous mets le lien. Logique n’est-ce pas? En fait, j’utilise les réseaux sociaux pour générer plus de trafic sur mon blog et comme il y a plus de monde, je gagne plus d’argent. Inutile de vous faire une démonstration car je pense que vous comprenez que si votre trafic augmente, vos revenus iront dans le même sens. Attention, car il ne suffit pas d’avoir un million de fans pour avoir du trafic. Non, tout comme Google, Facebook repose sur un algorithme baptisé EdgeRank qui juge de la pertinence de votre page et publications. Si celles-ci sont jugées intéressantes, elles apparaîtront sur le mûr de vos fans. Être reconnu par Facebook comme une page de confiance demande beaucoup de travail, de l’engagement et du temps.